TAG trois lettres qui veulent dire tellement de choses. Lorsqu’on m’a diagnostiqué ayant un trouble d’anxiété généralisée, je pensais que ma vie était finie, que j’allais toute ma vie rester captive de ma maison. J’ai consulté plusieurs psy pendant plusieurs années pour me rendre compte que ce n’est pas moi. C’est une partie de moi et comme toute caractéristique, elle avait de moins bons côtés, mais aussi des points positifs. Je suis plus attentive aux autres, plus ouverte aux différences, je suis organisée et méthodique. Je ne suis jamais prise au dépourvu et plus forte que je pensais, car je ne suis pas restée longtemps prisonnière de ma maison. Je vais à l’école, je travaille, j’ai un amoureux fantastique, une famille formidable et des amis géniaux. Non seulement je m’en sors très bien dans la vie, mas je suis entourée par des gens qui m’aiment comme je suis. Une fille un peu stressée, mais tellement attachante et qui peut organiser n’importe quoi en un tour de main. Je ne suis pas une maladie mentale, je ne me définis pas par ma différence. Il y a des jours plus difficiles et dans ces temps-là, je me souviens que ce n’est que passager, que ce n’est pas ce qui me définit, que ç’a ses avantages malgré ses inconvénients et que je ne suis pas seule. Non seulement je suis bien entourée, mais il y a d’autres personnes comme moi, qui vivent avec ces trois lettres qui font peur au début, mais qui ne sont finalement que des lettres.

Stéphanie (McMasterville)