Bonjour. À la mi-octobre 2011, je me suis écroulée au bureau. Après des années de stress et d'insomnie, j'ai fait une crise de panique au bureau. Je ne pouvais plus supporter les délais, le stress et la pression. Je ne me reconnais plus. Moi, l'exigeante et la perfectionniste, je me suis écroulée devant mes pairs; ce qui pour moi était inacceptable. Bien sûr, ce n'était pas ma première attaque de panique mais les autres s'étaient déroulées sans témoins! Comment en suis-je rendue à ne plus dormir, à perdre le contrôle de moi? Les exigences que je m'impose, et mon besoin d'être parmi les meilleures au travail car ma vie privée est plutôt un échec,, en sont la cause. Ma seule réussite était mon travail et là, je ne supporte plus les demandes récurrentes, les fausses urgences, les délais déraisonnables. J'en suis venue à tellement trop prendre mon travail à coeur et à accepter des situations de vie néfastes pour moi que je souffre d'anxiété et d'insomnie chronique. Je tremble, deviens en sueurs, je pleure. Je ne me reconnais plus. La solution: me changer moi. Changer ma vision des choses et de la vie. Ne pas laisser les autres m'envahir et accepter mon imperfection, et surtout, vivre le moment présent. Ne pas penser au passé car je ne peux le changer et ne pas appréhender l'avenir car je ne le connais pas. Chaque jour est un combat afin de me calmer et de ne pas perdre le cap. Je l'atteindrai un jour la sérénité à laquelle j'aspire mais la réponse est en moi et dépend de moi! Ce que les gens en pensent m'importe peu maintenant. Ce qui compte c'est de recouvrer la santé mentale. J'ai compris que le travail ne devait pas prendre toute la place dans ma vie et que je ne devais plus laisser entrer des gens qui ne me conviennent pas dans ma vie privée. Un jour un partenaire d'affaires m'a dit: Le jour où tu mourras, nos clients n'iront pas te porter des fleurs, alors ne te tues pas à régler le dossier cette semaine si ton emploi du temps est déjà trop chargé. La semaine suivante ou l'autre, c'est parfait. Tu n'es pas urgentologue et tu ne sauves pas des vies. Ce ne sont que des contrats et des chiffres: cela peut bien attendre 1 semaine ou 2. Que de sages paroles! Mais combien peu sont ceux qui ont une telle compréhension et un respect des autres! Nous sommes dans une ère de consommation, de rapidité, de moyens de communication multiples et de plus en plus rapides, d'exigences et d'attentes grandissantes. Bien des gens s'attendent à ce qu'on réponde dès qu'on reçoit une demande et si on tombe malade, et bien quelqu'un d'autre répondra... C'est à nous de ne pas entrer dans le panneau au détriment de notre santé mentale. Je choisis la vie et la santé avant tout. Je ne suis pas parfaite. J'en suis désolée, mais je suis humaine. Si je ne m'étais pas écroulée, je n'aurais pas compris et j'aurais sans doute jugée. La vie est plus simple depuis que j'ai accepté le fait d'avoir des faiblesses. Je ne suis pas Wonderwoman; je ne le suis plus. L'acceptation aide à s'en sortir. Bonne santé mentale à tous et résistez à ce qui peut vous nuire car votre santé devrait être votre priorité. :)

Nathalie (St-Eustache)