Où trouver de l’aide

Si vous avez un problème et estimez avoir besoin d’aide, n’ayez pas peur de consulter. Il n’y a pas lieu d’avoir honte ni d’être gêné : des millions de Canadiens ont un problème similaire au vôtre. Et des millions d’autres sont prêts à vous aider. Bon nombre ont d’ailleurs eux-mêmes eu un problème de santé mentale et saisissent donc très bien votre situation.

Pour une aide immédiate…

  • Rendez-vous à votre centre d’urgence local ou composez le 911

  • Contactez un centre de crise

  • Communiquez avec Jeunesse, J'écoute en tout temps ou composez le 1-800-668-6868.

    Jeunesse J’écoute est le seul organisme national bilingue qui offre gratuitement des services professionnels de consultation aux jeunes de 20 ans et moins. Les intervenants de l’organisme ont accès à une base de données contenant plus de 37 000 ressources locales. Ils sont disponibles en tout temps, en ligne ou par téléphone, pour traiter petits et grands problèmes de manière confidentielle et anonyme.

    Pour joindre un conseiller professionnel de Jeunesse J’écoute, composez le 1-800-668-6868 ou consultez le site Jeunesse, J'écoute.

Ressources additionnelles

  • 211 Canada

    Ce service gratuit est offert en Alberta (Calgary et Edmonton), en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec.

    Offert en tout temps, le service fournit de manière confidentielle des renseignements en plusieurs langues sur une vaste gamme de services gouvernementaux, communautaires, sociaux et de santé.

    Tous les appels logés au 211 sont traités par des téléphonistes, lesquels évaluent les besoins de la personne qui appelle avant de lui présenter les services et les programmes de sa région qui lui conviennent.

  • eSantéMentale.ca

    Le site Web eSantéMentale.ca fournit un accès gratuit, permanent et confidentiel à un répertoire de ressources, d’activités et d’événements liés à la santé mentale. Les renseignements offerts sont fiables et présentés par province et par communauté.

  • La clinique de votre quartier ou l’hôpital de votre région peut également offrir des services en santé mentale.

  • Vous pouvez également communiquer avec la division de l’Association canadienne pour la santé mentale (cmha.ca/fr/participez/trouver-votre-filiale-locale) de votre région.

  • La toute première page de l’annuaire téléphonique peut également contenir le numéro d’une ligne d’écoute téléphonique ou celui d’un organisme d’aiguillage vers les services communautaires.

Autres ressources importantes

  • Médecin de famille: La consultation de votre médecin de famille est un bon point de départ. Ce dernier pourra vous aider à trouver l’aide professionnelle qui vous convient. En vous préparant pour cette rencontre, vous en tirerez profit au maximum. La section sur les troubles de santé mentale de la clinique Mayo vous aider à bien vous préparer : mayoclinic.org/diseases-conditions/mental-illness/basics/preparing-for-your-appointment/con-20033813 (en anglais seulement)

  • Psychiatre: Votre médecin de famille pourrait vous aiguiller vers un psychiatre. Ce docteur spécialement formé dans le diagnostic et le traitement des maladies mentales peut avoir recours à la médication, à la psychothérapie (ou « thérapie par la parole ») ou à une combinaison des deux méthodes pour soigner vos problèmes.

  • Psychologue : Un psychologue détient un diplôme universitaire, mais non un doctorat en médecine. Il ne peut donc pas prescrire de médicaments. Pour vous soigner, il aura recours à diverses autres méthodes, dont le counseling. Il n’est pas nécessaire d’obtenir une recommandation d’un médecin généraliste pour consulter un psychologue. Il importe de souligner que ce type de services n’est pas toujours couvert par les régimes d’assurance publics. Il est donc préférable de se renseigner sur la couverture qu’offrent les régimes d’assurance privés (comme celui de votre entreprise) ou les programmes d’aide sociale. Pour trouver un psychologue, il suffit de consulter l’association des psychologues de votre province.

  • Intervenants ou psychothérapeutes : Un intervenant ou un psychothérapeute détient un diplôme d’études supérieures ou a suivi des études postsecondaires spécialisées lui permettant d’entrer en relation avec une personne de façon professionnelle pour aider à effectuer un changement positif et pour stabiliser ou améliorer le bien-être. La psychothérapie aide la personne à prendre des décisions, à s’adapter à une situation de crise, à faire des prises de conscience, à résoudre ses conflits intérieurs ou à améliorer ses relations avec les autres. Il n’est pas nécessaire d’obtenir une recommandation pour consulter un intervenant ou un psychothérapeute.    
  • Travailleur social : Les travailleuses et travailleurs sociaux inscrits ont suivi des études postsecondaires spécialisées et doivent participer à un programme continu d’apprentissage professionnel et de perfectionnement des compétences afin de répondre aux exigences de l’organisme de réglementation de leur profession. Ils fournissent des services individuels ou des services en tant que membre d'équipes pluridisciplinaires. Leurs tâches sont fonction de l'établissement dans lequel ils exercent leur profession. Ils peuvent fournir des services de counseling, de psychothérapie, de réadaptation ou d'évaluation. Ils peuvent aussi diriger les clients vers les services appropriés.

  • Infirmières psychiatriques ou spécialisées en santé mentale : Les infirmières psychiatriques offrent des services de counseling, de gestion de cas, d'intervention en cas de crise, d'éducation, de pharmacothérapie, d'évaluation biospsychosociale et de planification des soins. Elles œuvrent dans des centres de traitement avec hospitalisation, des lignes d'écoute téléphonique ou dans la communauté. La formation qu'elles ont suivie varie d'un certificat en soins psychiatriques ou de santé mentale à un diplôme universitaire dans un domaine connexe.
  • Groupe d’entraide ou de soutien par les pairs : Les groupes d’entraide ou de soutien par les pairs rassemblent des gens qui ont un vécu semblable et offrent ainsi un soutien mutuel. Pour bon nombre de personnes qui vivent avec un problème de santé mentale, ces groupes contribuent de manière importante à leur rétablissement. Pour savoir s’il existe un groupe d’entraide ou de soutien par les pairs qui convient à vos besoins près de chez vous, communiquer avec la division de l’Association canadienne pour la santé mentale (cmha.ca/fr/participez/trouver-votre-filiale-locale) ou avec un organisme communautaire de votre région. Les organismes CHANNAL (channal.ca) et WCMHN (wcmhn.org) offrent ce type de services (en anglais seulement).

  • Autres services communautaires : Une partie de vos problèmes pourrait également se régler grâce à l’aide matérielle de divers organismes œuvrant en dehors du système de santé mentale. Par exemple, les soins infirmiers à domicile, la popote roulante ou les services de transport porte-à-porte pour les personnes incapables de marcher peuvent contribuer à abaisser votre niveau de stress.

  • Aide des amis ou des proches : L’aide d’un membre de la famille, de votre cercle d’amis ou du clergé de votre religion peut parfois représenter une bonne source de soutien. Vos proches peuvent également vous aider à reconnaître le type d’aide dont vous avez besoin.